NOEL 2017 - Lettre au Père Noël : non aux tablettes et jouets connectés

Les Ceméa souhaitent relayer cette initiative de l’association Robin des Toits... Elle reprend les orientations que notre association elle même porte depuis plusieurs années : Pas d’écrans avant 3 ans... et un regard très critique quant à l’arrivée des objets connectés pour les bébés ou très jeunes enfants.



Noël approche et, avec lui, son lot de publicités à destination des enfants. Or, plus que jamais, cette année, ce sont les jouets connectés qui semblent être commercialement les plus porteurs, à l’exception depuis peu des poupées connectées qui se sont révélées être des espionnes au pied du sapin. (1)

Ceci signifie qu’une fois encore les publicités, contraires aux recommandations de l’agence sanitaire de 2016 (2), contraires aux prises de position déjà anciennes d’un certain nombre de scientifiques officiels (3) et contraires à la loi (4) peuvent se développer sans la moindre intervention de l’Etat et sans le moindre message de mise en garde.

Le consensus scientifique est établi depuis longtemps sur la vulnérabilité toute particulière des enfants et pourtant plus que jamais ils sont la cible privilégiée des fabricants. Il est vrai qu’il s’agit d’une cible particulièrement captive.

Lire la suite sur le site de Robin des Toits...

Vous pouvez également télécharger la lettre au père Noël... ci-dessous.

Mise en ligne le 19 décembre 2017