Evènements - Actualités >> Actualités et Prises de position

Ce qu’est un Conseil de presse !

Patrick Eveno, Président de l’Observatoire de la déontologie de l’information dont les Ceméa sont membres, précise, dans une Tribune au journal Libération, ce que l’on entend par Conseil de presse. Garant de la liberté d’informer, et du droit du public de l’être, le Conseil de presse n’est pas un tribunal des médias, ni un censeur de l’information.

Les propos prêtés au président de la République, ou au moins leur interprétation, ont relancé les fantasmes sur un conseil de presse - ou conseil de déontologie journalistique. L’Observatoire de la déontologie de l’information (ODI), qui mène depuis six ans une veille sur la déontologie de l’information et milite pour la création en France d’un conseil de presse comme il en existe dans de très nombreuses démocraties, tient à préciser ce dont il s’agit. Un conseil de presse ne « régule pas le journalisme », ne met pas les journalistes « sous tutelle », comme cela a été dit ou écrit. Il n’est pas un « ordre des journalistes », parce qu’il est composé de professionnels et de représentants du public, parce qu’il n’a aucune compétence sur l’accès à une profession, parce qu’il ne prononce aucune sanction. Un conseil de presse ne se prononce jamais sur les choix rédactionnels des journalistes et sur la ligne éditoriale des médias. Celle-ci et ceux-là doivent demeurer totalement libres dans une démocratie. Au contraire, un conseil de presse condamne les pressions et interférences qui peuvent intervenir dans les choix éditoriaux des rédactions en ce qu’elles sont contraires à la déontologie de l’information. Un conseil de presse n’est pas un tribunal des médias, ni un censeur de l’information. Il ne peut être saisi qu’après publication ou diffusion, jamais avant. Il ne donne pas de consigne sur les sujets ou les angles des journalistes.

Il ne s’exprime, par des avis établis contradictoirement, que sur le respect de la déontologie de l’information produite par des professionnels, telle que décrite dans les textes de référence de la profession de journaliste. Un conseil de presse offre la possibilité d’une médiation ou d’un avis lorsque le public a le sentiment que la déontologie du journalisme n’a pas été respectée. Il a un rôle pédagogique aussi. Dans les pays où existe un conseil de presse dynamique, notamment dans 20 pays de l’UE (Allemagne, Royaume-Uni, Belgique, etc.), la confiance du public dans l’information croît. Et la liberté de la presse est plus assurée.

Un conseil de presse n’est pas une instance politique ou administrative. Ses membres sont désignés par les éditeurs et journalistes, pas par le pouvoir politique. Aucun représentant des pouvoirs exécutif, judiciaire ou législatif ne participe à un conseil de presse. Un conseil de presse est un des garants de la liberté d’informer et du droit du public à être informé dans une société démocratique. Son indépendance repose sur la volonté des éditeurs, journalistes et du public de défendre une information de qualité en dehors de toute interférence politique. Son action permet de renouer le dialogue entre tous et de différencier l’information professionnelle des ragots et des mensonges.

Par Patrick Eveno Professeur émérite à Paris-I Panthéon-Sorbonne, président de l’Observatoire de la déontologie de l’information (ODI) et Pierre Ganz Journaliste, vice-président de l’ODI

Mise en ligne le 18 février 2019
Retour Haut de page

RECHERCHE

  • Recherche avec Spip


>> Faire une recherche Qwant

  • Ressources des Ceméa : Activités autour des médias et du numérique et l’Univers Comprendre : Médias, numérique, éducation et citoyenneté
  • (...) Voir le site

site du festival d'Éducation
Site du festival du film d'Éducation

EVENEMENT
  • • Les clés des médias, une série de programmes courts pour comprendre les médias
    11 décembre 2018

  • • Les Ceméa sont associés à France-Fraternités
    12 décembre 2018

  • • Résultats de l’enquête 2018 de l’oservatoire des pratiques numériques de jeunes en Normandie
    24 janvier 2019

  • DERNIERS ARTICLES
    Follow cemeaeejm on Twitter
  • • Le film L’heure de la sortie, Prix Jean Renoir des lycéens 2019
    12 mai 2019

  • • Le Collectif Enjeux e-médias réagit à l’appel des 3 académies sur l’enfant, l’adolescent, la famille et les écrans
    26 avril 2019

  • • Etre citoyen dans la société numérique
    5 avril 2019

  • • Le rapport annuel 2019 de l’Observatoire de la déontologie de l’information
    27 mars 2019

  • • Le guide numéro 2 de La famille tout écran, une nouvelle édition !
    27 février 2019

  • • Combattre les préjugés sur les réseaux sociaux
    25 février 2019

  • • Ce qu’est un Conseil de presse !
    18 février 2019

  • • Les propositions de l’ODI pour la création d’un conseil de presse
    24 janvier 2019

  • • Résultats de l’enquête 2018 de l’oservatoire des pratiques numériques de jeunes en Normandie
    24 janvier 2019

  • • Les actions des Ceméa tout au long de l’année 2018
    19 janvier 2019

  • • Infox, les outils utilisés par l’AFP
    13 janvier 2019

  • • ÇaNousRegardeTous - la nouvelle campagne de sensibilisation à la signalétique jeunesse du CSA
    2 janvier 2019

  • • Les Ceméa sont associés à France-Fraternités
    12 décembre 2018

  • • Les clés des médias, une série de programmes courts pour comprendre les médias
    11 décembre 2018

  • • Voici le palmarès du Festival international du film d’éducation 2018
    11 décembre 2018

  • • Pour un numérique inclusif
    30 novembre 2018

  • • Pour la création d’une instance de déontologie de la presse
    28 novembre 2018

  • • Le programme complet de la 14 ème édition du Festival international du film d’éducation
    23 novembre 2018

  • • Restitution de la rencontre culture numérique "Education aux médias et à l’information"
    10 novembre 2018

  • • Au-delà des écrans, l’enjeu des objets connectés pour les tout-petits
    23 octobre 2018

  • • Démocratie, culture et régulation européenne sur Internet
    23 octobre 2018

  • • Jeunes, médias citoyens, un espace ressources
    16 octobre 2018