Le CIEM >> Publications

Le rapport 2002 du CIEM

Jeunes Médias Violences
Le rapport du CIEM

Préface de Jacqueline Costa-Lascoux
Éditions Economica, 154 pages, 15 €

Les auteurs
Divina Frau-Meigs, professeur, sociologue des médias, enseigne à l’Université d’Orléans. Elle a récemment publié Médiamorphoses américaines (PAris, Economica, 2001).
Sophie Jehel, agrégée en sciences sociales, est chargée de mission pour la protection de l’enfance au Conseil supérieur de l’audiovisuel.
Les deux auteurs ont publié "Les écrans de la violence". Enjeux économiques et responsabilités sociales chez Economica.

Le livre
La liberté d’expression et le respect des télespectateurs, en particulier celui du jeune public, sont-ils des principes antagonistes ? Peut-on parvenir à les (ré)concilier ? Les médias sont-ils des pourvoyeurs d’images et de messages qui entretiennent chez les jeunes des comportements violents ? Peut-on stopper l’inflation ? Avons-nous pris conscience de l’impact des médias dans l’éducation et la socialisation des enfants ? Peut-on encore croire au Père Noël ?
L’ouvrage, issu du rapport élaboré pour le Collectif Interassociatif Enfant et Médias propose à ces questions complexes des réponses constructives toutes complémentaires : remettre sur pied une politique volontariste pour les programmes pour la jeunesse, donner au droit de la protection de l’enfance une cohérence sur l’ensemble des médias, donner à l’éducation aux médias un nouveau départ avec des moyens et des outils, lancer une politique de la recherche qui évalue l’impact des médias sur la socialisation de l’enfant ainsi que les politiques mises en place pour y remédier, doter le CIEM d’un outil pour entretenir un dialogue intelligent entre la société civile, les médias, les producteurs, les auteurs, les chercheurs et les pouvoirs publics, le Forum du CIEM et ses observatoires

En janvier 2002, la Ministre délégué à la famille confiait au CIEM une mission : élaborer des propositions touchant à l’aménagement du principe d’autorégulation par les chaînes de télévision et les radios, la réforme des comités de visionnage, l’éducation à l’image et, toutes les mesures de nature à mettre concrètement en application l’articulation des principes de liberté d’expression et de respect des usagers des médias et, des enfants et adolescents en particulier. En mai 2002, le rapport était remis dans sa version définitive.
Cette mission a été pour le CIEM et les chercheurs l’occasion de poser les bases d’une large réflexion possible entre les différents acteurs de la socialisation de l’enfant, parents, éducateurs, professionnels des médias.
Le rapport 2002 propose quatre grandes orientations : la corégulation de l’environnement médiatique - la coresponsabilité entre Familles, Éducateurs, Médias, - l’éducation aux médias dès le plus jeune âge - une politique multimédias jeunesse.

Les recommandations visent à promouvoir une vision de l’environnement médiatique des jeunes qui tienne compte des besoins de l’enfant pour son éducation et la construction de sa personnalité. L’enfant doit être au centre des dispositifs de protection des mineurs, maintenir un équilibre entre la liberté d’expression des adultes et leur responsabilité vis-à-vis des enfants, dans le respect de la dignité de la personne et des principes démocratiques.
La responsabilité des adultes est de faire advenir une écologie des médias susceptible de transmettre aux enfants des valeurs culturelles et éducatives diversifiées grâce auxquelles ils puissent s’épanouir. Ces recommandations du rapport sont :
• Relancer la politique de l’enfance et de l’adolescence dans les médias,
• Donner une base large de cohérence à l’autorégulaltion et la corégulation (médias, pouvoirs publics, associations),
• Donner des bases solides et durables pour une éducation aux médias large et systématique destinée aux enfants dès leur plus jeune âge, par l’école et par les familles,
• Développer un programme de recherche et d’évaluation par la création de groupes de travail pluridisciplinaires impliquant professionnels des médias, chercheurs, associations, pouvoirs publics,
• Créer un pôle structuré et pérenne permettant aux associations de jouer un rôle de vigilance par rapport au jeune public mais aussi de sensibilisation du public, de dynamisation et de diffusion de la recherche, de dialogue avec les médias, les pouvoirs publics, les chercheurs : le Forum Médias et Enfance du CIEM.

Les associations du CIEM souhaitent que le public, les parents, les éducateurs, et les associations qui les représentent puissent constituer un pôle construit qui défende les intérêts du public et l’intérêt supérieur de l’enfant et qui donne à la régulation des médias en France la dimension et la dynamique d’un débat à quatre : médias, pouvoirs publics, pôle associatif, chercheurs et experts.
Une version actualisée du rapport existe sous la forme d’un ouvrage "Jeunes Médias Violences" : Divina Frau-Meigs, professeur, sociologue des médias et Sophie Jehel, agrégée en sciences sociales, chargée de mission pour la protection de l’enfance au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel. (éditions Economica - 29, rue Héricart 75015 Paris).

DOCUMENTS A TELECHARGER
L’environnement médiatique des jeunes de 0 à 18 ans : Que transmettons-nous à nos enfants ? (poids : 264069 - Format : PDF)

Mise en ligne le 22 mars 2006
Retour Haut de page

RECHERCHE

  • Recherche avec Spip


>> Faire une recherche Qwant

  • Ressources des Ceméa : Activités autour des médias et du numérique et l’Univers Comprendre : Médias, numérique, éducation et citoyenneté
  • (...) Voir le site

site du festival d'Éducation
Site du festival du film d'Éducation

EVENEMENT
  • • Les clés des médias, une série de programmes courts pour comprendre les médias
    11 décembre 2018

  • • Les Ceméa sont associés à France-Fraternités
    12 décembre 2018

  • • Résultats de l’enquête 2018 de l’oservatoire des pratiques numériques de jeunes en Normandie
    24 janvier 2019

  • DERNIERS ARTICLES
    Follow cemeaeejm on Twitter
  • • Construire des politiques publiques cohérentes pour la petite enfance et renforcer l’offre d’activités alternatives aux écrans, gratuites et sécures
    22 novembre 2019

  • • Résultats d’une étude sur les relations affectives des adolescents et les réseaux socio-numériques
    31 octobre 2019

  • • Dénonciation d’une initiative cynique, « mes-allocs.fr »
    9 septembre 2019

  • • Oui à un Conseil de déontologie journalistique et de médiation, non à un Conseil de l’ordre !
    27 juin 2019

  • • Le Conseil de déontologie journalistique et de médiation en bonne voie
    18 juin 2019

  • • Le film L’heure de la sortie, Prix Jean Renoir des lycéens 2019
    12 mai 2019

  • • Le Collectif Enjeux e-médias réagit à l’appel des 3 académies sur l’enfant, l’adolescent, la famille et les écrans
    26 avril 2019

  • • Etre citoyen dans la société numérique
    5 avril 2019

  • • Le rapport annuel 2019 de l’Observatoire de la déontologie de l’information
    27 mars 2019

  • • Le guide numéro 2 de La famille tout écran, une nouvelle édition !
    27 février 2019

  • • Combattre les préjugés sur les réseaux sociaux
    25 février 2019

  • • Ce qu’est un Conseil de presse !
    18 février 2019

  • • Les propositions de l’ODI pour la création d’un conseil de presse
    24 janvier 2019

  • • Résultats de l’enquête 2018 de l’oservatoire des pratiques numériques de jeunes en Normandie
    24 janvier 2019

  • • Les actions des Ceméa tout au long de l’année 2018
    19 janvier 2019

  • • Infox, les outils utilisés par l’AFP
    13 janvier 2019

  • • ÇaNousRegardeTous - la nouvelle campagne de sensibilisation à la signalétique jeunesse du CSA
    2 janvier 2019

  • • Les Ceméa sont associés à France-Fraternités
    12 décembre 2018

  • • Les clés des médias, une série de programmes courts pour comprendre les médias
    11 décembre 2018

  • • Voici le palmarès du Festival international du film d’éducation 2018
    11 décembre 2018

  • • Pour un numérique inclusif
    30 novembre 2018

  • • Pour la création d’une instance de déontologie de la presse
    28 novembre 2018