Dossiers pédagogiques >> Dossier pédagogie

Repères sur l’apprentissage 1
Jean pierre Carrier

Comment définir l’apprentissage ?

Plusieurs éléments doivent être pris en compte.

-  1. L’apprentissage n’est pas le propre de l’homme. La psychologie animale fourmille d’exemples ne concernant pas seulement les singes supérieurs. Par exemple, il est tout à fait possible d’apprendre à des souris à trouver la sortie d’un labyrinthe sans se tromper. Ce type d’expérimentation sera d’ailleurs très utile pour analyser le rôle de l’instructeur dans la réussite d’un tel apprentissage (voir l’effet Pygmalion.)

-  2. L’apprentissage intervient dans une interaction avec l’environnement et doit donc être distingué des modifications du comportement découlant de processus internes de maturation, comme ceux intervenant au moment de la puberté.

-  3 Apprendre suppose la prise d’informations dans l’environnement, ce qui met en jeu le fonctionnement des organes des sens, et le traitement de ces informations par l’activité cérébrale du sujet. Mais peut-on connaître exactement en quoi consiste cette activité ? La psychologie expérimentale, du behaviorisme aux théories du traitement de l’information, a longtemps considéré le cerveau comme une « boite noire » impénétrable dans laquelle les informations sont regroupées, comparées, classées, distinguées, etc., comme dans un ordinateur. Il est alors possible de mesurer l’écart entre les informations qui entrent dans le système (in put) et celles qui en sortent (out put). Mais que les opérations de traitement elles-mêmes restent inconnues, c’est ce que conteste la psychologie cognitive dont le projet est, en faisant appel aux autres sciences cognitives et aux neurosciences, de rendre compte aussi précisément que possible de l’activité mentale du sujet apprenant.

-  4. Si le sujet apprenant n’a pas à apprendre à nouveau ce qu’il a déjà appris chaque fois qu’il l’utilise, c’est grâce au rôle de la mémoire qui permet de stocker, plus ou moins définitivement, les savoirs, savoir-faire et savoir-être acquis.

-  5. Les constructions syntaxiques du verbe apprendre en français permettent en outre de distinguer plusieurs niveaux généralement confondus. « Apprendre que », ce qui renvoie à une information (apprendre que telle équipe a gagné tel match) ne signifie pas la même chose que « apprendre à » (apprendre à effectuer telle ou telle tâche) qui se situe du côté du savoir-faire ce qui désigne précisément l’apprentissage. Il est alors possible de définir celui-ci comme une activité de formation conduisant à une activité professionnelle essentiellement manuelle.

-  6. Peut-il y avoir apprentissage sans compréhension ? La question a un sens philosophique et peut conduire à affirmer, comme le fait Olivier Reboul, que le véritable apprentissage est celui de la vie, c’est-à-dire la recherche de la sagesse.

-  7 Enfin, il est indispensable de ne jamais confondre apprentissage et enseignement. Si le maître enseigne, c’est l’élève qui apprend et personne ne peut le faire à sa place !

Jean pierre Carrier

Mise en ligne le 23 août 2011
Retour Haut de page

RECHERCHE

  • Recherche avec Spip


>> Faire une recherche Qwant

  • Ressources des Ceméa : Activités autour des médias et du numérique et l’Univers Comprendre : Médias, numérique, éducation et citoyenneté
  • (...) Voir le site

site du festival d'Éducation
Site du festival du film d'Éducation

EVENEMENT
  • • Les clés des médias, une série de programmes courts pour comprendre les médias
    11 décembre 2018

  • • Les Ceméa sont associés à France-Fraternités
    12 décembre 2018

  • • Résultats de l’enquête 2018 de l’oservatoire des pratiques numériques de jeunes en Normandie
    24 janvier 2019

  • DERNIERS ARTICLES
    Follow cemeaeejm on Twitter
  • • Construire des politiques publiques cohérentes pour la petite enfance et renforcer l’offre d’activités alternatives aux écrans, gratuites et sécures
    22 novembre 2019

  • • Résultats d’une étude sur les relations affectives des adolescents et les réseaux socio-numériques
    31 octobre 2019

  • • Dénonciation d’une initiative cynique, « mes-allocs.fr »
    9 septembre 2019

  • • Oui à un Conseil de déontologie journalistique et de médiation, non à un Conseil de l’ordre !
    27 juin 2019

  • • Le Conseil de déontologie journalistique et de médiation en bonne voie
    18 juin 2019

  • • Le film L’heure de la sortie, Prix Jean Renoir des lycéens 2019
    12 mai 2019

  • • Le Collectif Enjeux e-médias réagit à l’appel des 3 académies sur l’enfant, l’adolescent, la famille et les écrans
    26 avril 2019

  • • Etre citoyen dans la société numérique
    5 avril 2019

  • • Le rapport annuel 2019 de l’Observatoire de la déontologie de l’information
    27 mars 2019

  • • Le guide numéro 2 de La famille tout écran, une nouvelle édition !
    27 février 2019

  • • Combattre les préjugés sur les réseaux sociaux
    25 février 2019

  • • Ce qu’est un Conseil de presse !
    18 février 2019

  • • Les propositions de l’ODI pour la création d’un conseil de presse
    24 janvier 2019

  • • Résultats de l’enquête 2018 de l’oservatoire des pratiques numériques de jeunes en Normandie
    24 janvier 2019

  • • Les actions des Ceméa tout au long de l’année 2018
    19 janvier 2019

  • • Infox, les outils utilisés par l’AFP
    13 janvier 2019

  • • ÇaNousRegardeTous - la nouvelle campagne de sensibilisation à la signalétique jeunesse du CSA
    2 janvier 2019

  • • Les Ceméa sont associés à France-Fraternités
    12 décembre 2018

  • • Les clés des médias, une série de programmes courts pour comprendre les médias
    11 décembre 2018

  • • Voici le palmarès du Festival international du film d’éducation 2018
    11 décembre 2018

  • • Pour un numérique inclusif
    30 novembre 2018

  • • Pour la création d’une instance de déontologie de la presse
    28 novembre 2018