Textes repères et études >> Enquêtes

Observatoire 2013-2014 des pratiques numériques des jeunes, Ceméa et Région Basse-Normandie

Ce travail d’observatoire s’inscrit dans le projet pluriannuel "Education aux écrans" mené par les Ceméa en Basse Normandie, dans le cadre d’un partenariat Région Basse-Normandie, Rectorat de Caen et Ceméa. L’analyse des données a été conduite par Sophie Jehel, Maître de Conférences en sciences de l’information et de la communication, CEMTI, Centre d’études sur les médias, les technologies et l’internationalisation, Université Paris 8 Vincennes St Denis.

Ce projet a été tout d’abord mené dans un établissement par département en 2010-2011 et 2011-2012, puis dans 14 établissements en 2012-2013 et 24 établissements en 2013/2014. L’objectif à moyen terme est que ces ateliers de sensibilisation et d’éducation aux écrans, soient généralisés à l’ensemble d’une classe d’âge sortant de troisième, sur la Région Basse-Normandie. Dans ce parcours sont proposées deux journées de formation, un questionnaire d’usages en ligne avec un travail de recherche en intersession autour de plusieurs thématiques. Un dispositif de formation des enseignants et des formateurs accompagne le projet.

Voir le détail du projet (vidéo et power point)...

La présentation de l’étude

L’analyse des données

En amont des interventions des équipes des CEMEA, un questionnaire a été passé auprès des élèves pour connaître l’état des pratiques et la perception de l’internet par les élèves. Il permet de construire un Observatoire des pratiques numériques des jeunes à travers un état des lieux des équipements, des pratiques et des points de vue des jeunes sur le web. Il donne également des indications sur le niveau de la médiation parentale face à ces pratiques. Il a été réalisé avant les interventions pédagogiques, il témoigne donc de certains éléments de la réflexion des jeunes avant d’avoir bénéficié de la formation. Un questionnaire a également été passé en aval pour évaluer l’appréciation du dispositif par les élèves eux-mêmes. Il est présenté séparément. Les questions posées ont été élaborées pour être proches des sujets d’intervention des équipes des CEMEA et de leurs préoccupations éducatives. Les commentaires qui suivent visent à mettre en évidence les principaux résultats que l’on peut en tirer pour développer les actions pédagogiques. Quelques références sont faites aux données nationales (CREDOC, EU Kids Online, notamment) afin de mettre en perspective les spécificités de l’échantillon.

Les caractéristiques de l’échantillon

L’échantillon auprès duquel le questionnaire a été passé1 a des caractéristiques sociologiques spécifiques. Il est plus masculin que féminin. Il se répartit en trois volumes à peu près égaux, entre les trois filières CFA, lycées professionnels et lycées généraux et techniques . La part des formations non générales est de ce fait majoritaire. Les CFA et les lycées professionnels sont donc surreprésentés par rapport à la situation générale en France (au niveau national, environ 10% des garçons sont en apprentissage après la classe de 3ème et environ 3% des filles 2 ; les bacheliers professionnels représentent 24% d’une génération en 2012, les bacheliers généraux et technologiques 53%3).

L’échantillon est composé à part égale de jeunes de moins de 16 ans et de jeunes de 16 ans et plus. Les élèves fréquentant des CFA et des lycées professionnels sont plus âgés que ceux qui fréquentent les lycées G et T.

L’intérêt de cet observatoire est d’offrir des informations actualisées sur des pratiques numériques en évolution rapide, en mettant un focus particulier sur les enfants issus des milieux populaires et ceux fréquentant des filières professionnelles. L’origine sociale des élèves est en effet modeste, la part des ouvriers parmi les pères est élevée (42 % sur l’échantillon), celle des cadres particulièrement faible (6%). Ces données sont indicatives, elles ont été calculées à partir de la déclaration en fin de questionnaire de la profession des parents par les élèves. Il est d’autant plus intéressant de voir que les pratiques et les équipements numériques sont très banalisés dans les milieux populaires, comme le montrent les résultats de l’Observatoire.

Voir l’ensemble de l’étude, en téléchargeant le document ci-dessous.

Contact référence au projet : christian.gautellier wanadoo.fr

DOCUMENTS A TELECHARGER
(poids : 1341966 - Format : PDF)

Mise en ligne le 19 août 2014
Site en travaux

Site en travaux

Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l'accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.
Retour Haut de page

RECHERCHE

  • Recherche avec Spip Site en travaux

    Site en travaux

    Attention : un problème technique (serveur SQL) empêche l'accès à cette partie du site. Merci de votre compréhension.